SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège |

Dans un contexte de lutte contre la Loi...
Article publié le 8 décembre 2017

Dans un contexte de lutte contre la Loi travail Macron XXL, SUD éducation est toujours mobilisé, et continuera de lutter contre :
- La baisse des salaires
- La tendance à la décentralisation des agents publics, qui conduisent à des situations de travail inégales et toujours plus précaires pour les personnels,
- Des conditions d’accès aux Services publics tout aussi inégales pour les usagers
- Le recours massif aux emplois précaires, contractuels ou service civique, 20% rien de moins dans les services publics de l’Éducation Nationale sont des non-titulaires

Ne lâchons rien !

Que deviennent les mesures d’affichage qui ont largement occupé les médias au détriment de la réalité de toutes les écoles ? Les CP dédoublés en établissements Rep + ? Le ministre assurait encore en novembre qu’il était déterminé à étendre la mesure aux CP en REP et aux CE1 REP+ à la rentrée 2019, et aux CE1 en REP dès la rentrée 2020.
Mais depuis, le 14/11, le Président de la République est plus évasif. Il indique que les dédoublements seront effectifs “dans le quinquennat”.

Nous serons vigilants. Nous ne cesserons de réclamer des moyens pour l’éducation.

En novembre, à grand renfort de plan de communication, le gouvernement passe un cap ! Il met en place à vitesse accélérée dans les établissements du secondaire sa réforme de l’orientation post-bac ! Les chefs d’établissements, les équipes pédagogiques, les élèves et leurs parents doivent s’adapter à un changement fondamental de l’orientation ALORS QUE LA LOI N’EST MEME PAS VOTEE ! De mi-novembre à fin janvier, entre fin de 1er trimestre et vacances d’hiver, qui seront les cobayes de cette réforme ?
Il revient aux professeurs de lycée d’orienter les élèves en fin de terminale. Lourde responsabilité, que celle de fermer des portes à leurs élèves ! Et pendant ce temps les CIO ferment ou croulent sous les nombreuses tâches d’orientation et d’insertion, les PSY-EN sont de moins en moins nombreux puisque les départs en retraite ne sont pas remplacés.

Laisser s’autodétruire le système post-bac en ne donnant pas de moyens au supérieur ? Le boum démographique pas prévu ? Ou l’occasion de dégrader encore un peu plus le service public pour laisser la place aux formations privées ?

Le bac à la carte c’est la chronique d’une mort annoncée de sa dimension nationale, et donc de l’équité.

Il n’y a pas de logique dans tout ça ?

SUD éducation appelle tous les personnels à s’informer, à comprendre, à débattre, à résister, ensemble, au démantèlement du service public d’éducation, à résister contre les inégalités scolaires.