SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Communiqué des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires du Val-de-Marne.
Article publié le 1er février 2012

Marche départementale des luttes, Contre l’austérité et pour le progrès social le mercredi 15 février 2012

RDV à 13h devant l’entreprise Sanofi-Aventis à Maisons-Alfort
180, rue Jean Jaurès
Destination : la préfecture de Créteil où une demande d’audience au préfet a été transmise.

Communiqué des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires du Val-de-Marne.

Dans le prolongement des journées d’actions nationales unitaires de ces derniers
mois contre les plans d’austérité du gouvernement et devant l’intransigeance du 
patronat du Val-de-Marne à satisfaire nos revendications, les organisations
syndicales départementales CGT, FSU et Solidaires ont décidé d’appeler les 
salariés, retraités et privés d’emplois à agir massivement le mercredi 15 février 2012
dans l’ensemble des entreprises et établissements du territoire.

Emploi, salaires, conditions de travail, droit de grève, services publics, protection
sociale, etc., l’heure est partout à l’action, au rassemblement le plus large pour
refuser de continuer à payer leur crise, pour défendre massivement nos droits, nos
garanties collectives et acquis sociaux.

Au moment même où les bénéfices des entreprises se portent bien, où les profits du
CAC s’envolent (83 milliards d’euros), que les dividendes versés aux actionnaires
n’ont jamais été aussi élevés, indécents et contre productifs, nous affirmons avec
force qu’il n’y a aucune fatalité à la compression des salaires et pensions, aux 
démantèlements de nos emplois et outils de travail, à la destruction de nos services
publics, aux massives suppressions de postes qui l’accompagne et au dynamitage
de notre protection sociale. D’autres choix sont possibles !

Dans chaque entreprise, comme à l’échelle du département, de la société, les
salariés et leurs organisations syndicales portent des solutions alternatives à cette
spirale de régression sociale, à ce partage inégal des richesses, à cette domination
de l’argent roi, de la rentabilité financière qu’imposent partout le patronat et le
gouvernement au détriment de nos vies et de nos emplois !

Pour gagner sur nos revendications, conquérir de nouveaux droits et refuser leur
projet de « TVA antisociale », nouvelle arnaque du patronat et du président des
riches, nous invitons les salariés et concitoyens du Val-de-Marne à amplifier les
résistances et l’action, à participer massivement à la 
Marche départementale des luttes,
Contre l’austérité et pour le progrès social
le mercredi 15 février 2012
RDV à 13h devant l’entreprise Sanofi-Aventis à Maisons-Alfort
180, rue Jean Jaurès

15 février