SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Compte rendu de l’AG des établissements en grève du 11/02/2010
Article publié le 14 février 2010

Compte rendu de l’AG des établissements en grève du 11/02/2010 :

‐ 75 établissements présents dont 63 en grève : 2 écoles, 29 collèges, 26
lycées, 6 CIO

‐ Journée de mobilisation réussie : 1500 à 2000 manifestants dans le cortège
de l’après‐midi
Syndicats :

SNES Créteil : soutient, appelle à une semaine de grève et à faire de
jeudi un point fort de la mobilisation avec manifestation parisienne

‐ CGT éduc’action : appelle à la grève pour mardi 16 et jeudi 18 février

‐ SUD : demande un appel intersyndical à la grève pour mardi 16 et jeudi
18 février, appelle à la grève pour ces deux jours

‐ CNT : soutient le mouvement, appelle à la grève mardi 16 et jeudi 18

Textes votés

1. Mobilisation de la semaine prochaine :

Texte voté à l’unanimité :

L’AG des grévistes, réunie à la bourse du travail de Paris après la manifestation
devant le ministère jeudi 11 février 2010 qui a réuni près de 2000 personnes,
appelle à faire du mardi 16 février une journée de grève.

L’AG appelle à étendre la grève le matin dans chaque établissement, dans chaque
ville et à se retrouver à Odéon à 14h00 pour manifester.
Elle appelle également à une autre journée de grève la plus large possible le jeudi
18 février.

2. Revendications

Texte voté à l’unanimité

AG des grévistes

NOS REVENDICATIONS

Oui à l’embauche massive de personnels enseignants et agents dans l’Education
Nationale. Non à la suppression de 16000 postes à la rentrée prochaine, aux classes
surchargées et au non remplacement des personnels.

Abrogation de la loi de mobilité des fonctionnaires qui autorise les licenciements
dans la fonction publique.

Non à la précarité dans le 1er et 2nd degré. Titularisation et formation de tous les
personnels précaires.

Oui à un véritable service public de l’Education Nationale de l’école à l’université.
Retrait de toutes les réformes qui visent à le démanteler : réforme des lycées
Chatel, EPLE, masterisation, … Non à la RGPP et aux restructurations. Non à la
destruction programmée des COP et des CIO.

3. Appel de l’AG des grévistes

Texte voté : Contre 0, Abstention 3

Nous sommes de plus en plus nombreux en grève pour défendre le service public
d’éducation contre les attaques multiples lancées par le gouvernement :
suppressions de postes, masterisation, suppression de la maternelle, augmentation
des effectifs, programme massacrés, possibilité nouvelle de licencier les
enseignants (même titulaires), etc.

Aujourd’hui le Ministre, avec morgue et mépris, compte sur les vacances de notre
zone pour « éteindre l’incendie ».

Nous appelons donc tous nos collègues du primaire, du secondaire et du supérieur
à se joindre au mouvement dès le retour de leur congés pour arriver à converger
en Mars et construire une grève nationale ‐ seule solution si nous voulons mettre
fin à la liquidation du service public.