SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |

Compte-rendu du CTSD 94 du 7 février 2012
Article publié le 10 février 2012

Carte scolaire 1er degré – Val de Marne

Malgré des conditions climatiques difficiles, 500 personnes représentant de nombreuses d’écoles ont participé au rassemblement devant l’Inspection Académique à l’occasion du CTSD 94.
Une soixantaine de délégations, composées d’enseignants, de parents, de représentants des municipalités ont fait valoir leur situation, pendant que se déroulait la séance officielle du CTSD. Plusieurs délégués se sont plaints de la façon dont ils ont été reçus.
Tous les représentants des personnels (5 SNUipp-FSU, 2 SNUDI, 1 SE, 1 SUD, 1 SGEN) ont défendu toutes les situations que les écoles leur avaient confiées : fermetures de classes, de postes de RASED, CLAD, moyens supplémentaires ZEP, postes de conseillers pédagogiques, demandes d’ouvertures. L’Inspecteur d’Académie a pris note des différentes interventions.

L’Inspecteur d’Académie a soumis au vote ses propositions de carte scolaire.
Tous les représentants des personnels ont voté contre, l’administration ne prenant pas part au vote.

Nous ne pouvons que nous féliciter de cette unité syndicale.
L’Inspecteur d’Académie convoque de nouveau le CTSD mardi 14 février à 10H, au cours duquel il communiquera ses dernières décisions. Ses mesures de carte scolaire seront présentées au CDEN le mercredi 15 février, en présence du Préfet, du Président du Conseil Général, des représentants des élus, des parents et des enseignants.

Mercredi 15 février

Pour exiger :
- Que la soi-disant dette ne serve pas le prétexte pour casser les services publics d’éducation, de santé, etc.
- l’annulation des fermetures de postes prévues tant dans les collèges que les lycées et les écoles : classes, RASED, CLAD, postes E, moyens lecture…
- des ouvertures de classes partout où c’est nécessaire, en particulier pour l’accueil des 3 ans et des 2 ans.
- des RASED complets et des postes supplémentaires à la hauteur des besoins pour accueillir, éduquer et instruire les enfants.

Nous appelons les personnels de l’EDUCATION, en particulier les établissements et écoles qui sont nombreux à être en lutte (grèves, occupations, blocages) contre l’austérité budgétaire qui les frappe durement à participer massivement à la marche départementale INTERPROFESSIONNELLE CONTRE L’AUSTERITE appelée par : L’Union Départementale CGT (syndicats privés et publics) ; la FSU (SNES, SNEP, SNUIPP, SDU-CLIAS, etc.) ; SOLIDAIRES (donc les SUD EDUCATION, SUD RAIL, SUD SANTE etc.), la FCPE 94 et le Collectif 94 pour un Audit Citoyen de la Dette Publique.

13h devant l’entreprise Sanofi-Aventis à Maisons-Alfort, 180, rue Jean Jaurès.

15H devant l’Inspection Académique du 94, 16H audience (CGT/FSU/SOLIDAIRES) à la Préfecture de Créteil.
Pendant cette audience, nous pourrons nous rassembler devant la Préfecture pendant que se tiendra aussi le Comité Départemental de l’Education. (Préfet, du Président du Conseil Général, des représentants des élus, des parents et des enseignants).

Voeu 1 : Pour : 5 SNUipp-FSU, 2 SNUDI, 1 SE, 1 SUD, 1 SGEN

Un certain nombre d’écoles n’ont pas totalement renseigné Base élèves pour différentes raisons :
multiplication des tâches du directeur qui doit parfois utiliser 3 logiciels de gestion sur son école, problèmes techniques, opposition des familles... C’est pourquoi le CTSD demande qu’aucune école ne soit pénalisée dans le cadre de la carte scolaire au motif que Base élèves ne serait pas utilisé par l’école. Ce travail supplémentaire nécessite du temps, des moyens et de la formation dont ne disposent pas les directeurs.

Voeu 2 : Pour : 5 SNUipp-FSU, 2 SNUDI, 1 SE, 1 SUD, 1 SGEN

Le CTSD réuni le 7 février a pris connaissance des mesures de carte scolaire découlant de la décision du Ministre de supprimer 49 postes au département du Val-de-Marne, malgré la hausse d’élèves prévue.
Considérant que les mesures annoncées de 127 fermetures :
- 66 classes (dont 20 seront revues en juin ou septembre),
- 14 postes G et 19 postes E de RASED,
- 16 CLAD,
- 10 moyens soutien lecture,
- 2 conseillers pédagogiques départementaux.
- Auxquelles s’ajoutent le blocage de 4 postes de direction et la fusion de 2 écoles, mettent gravement en cause la scolarité des élèves, en particulier celle des plus fragiles.

Le CTSD demande à Monsieur l’Inspecteur d’Académie :
- D’annuler toutes les fermetures prévues : classes, RASED, CLAD, mayens soutien lecture,...
- D’ouvrir les classes partout où c’est nécessaire et en particulier pour l’accueil des 3 et 2 ans.

Le CTSD demande au Ministre l’annulation des 49 suppressions de postes et l’octroi d’une dotation permettant de répondre aux besoins des écoles.

Informé qu’une plate-forme de mise en place de l’évaluation des enseignants, reprenant le projet initial du Ministre, vient d’être rendue publique, le CTSD se prononce pour le retrait du projet de décret sur l’évaluation des enseignants.