SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Déclaration des élus lors du GT barème du 23 mai 2013
Article publié le 23 mai 2013

Ce jeudi 23 mai les personnels du rectorat ont décidé de se rassembler pour souligner les difficiles conditions de travail auxquelles ils sont confrontés.

Ces conditions de travail, nous, élus des personnels enseignants, n’y sommes pas indifférents, tant il est vrai que la mission allouée à l’éducation nationale ne peut être honorée que collectivement.
Nous y sommes d’autant plus sensibles que les difficultés rencontrées par les personnels sont les mêmes quel que soit le poste, l’affectation ou le lieu.
Les suppressions de postes ces dernières années ont détérioré les conditions de travail. Le gel des salaires, l’augmentation des cotisations retraite et les jours de carence ont grignoté les revenus et dégradé les conditions de vie.
L’accompagnement des personnels dans leur mobilité professionnelle, les CDI de droit public n’ont pas diminué la précarité des carrières, des postes et des contingents successifs de contractuels que les restructurations et mesures gouvernementales imposent.

Nous notons avec satisfaction une première prise en compte des revendications : création d’un poste à la DPE 2 et proposition de vacations en juillet pour les contractuels à 10 mois (catégories B et C).

Mais ces vacations payées au SMIC horaire ne permettent pas d’assurer un salaire continu suffisant tout au long de l’année : la charge de travail des personnels réclame, comme pour les indemnités forfaitaires, une rémunération à la hauteur des missions réalisées pour garantir une stabilité des conditions de vie.
De surcroît, elles pourraient remettre en cause les indemnités chômage.

Le rectorat ne peut en rester là !

Les organisations syndicales CGT éduc’action, SGEN-CFDT, SE-UNSA, SNES-FSU, SNFOLC, SNALC, SNCL, SUD éducation se déclarent solidaires des revendications des personnels du rectorat de Créteil et revendiquent conjointement l’augmentation des salaires, les créations de postes nécessaires, le réemploi et la titularisation des contractuels comme dans toute l’éducation nationale.

Nous sollicitons ainsi l’attention de Madame le recteur afin que soient satisfaites les revendications de nos collègues.