SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


En conscience, je refuse d’obéir .Alain Refalo:La procédure disciplinaire entamée par l’Inspection Académique suit son cours
Article publié le 15 novembre 2008

La lettre "En conscience, je refuse d’obéir" d’Alain Refalo a été visité plus de 26 000 fois sur le blog Résistance pédagogique. De très nombreux commentaires d’encouragements, de soutien, et d’engagement à la résistance pédagogique sont postés chaque jour. On ne compte plus les sites et les blogs qui ont publié la lettre.

Depuis Mercredi la presse régionale et nationale a commencé à s’emparer du sujet et a lui donné un écho important. Voir la revue de presse sur le blog.

Pendant ce temps, la procédure disciplinaire entamée par l’Inspection Académique suit son cours. Aujourd’hui, à 15h30, l’inspecteur de circonscription s’est présenté, sans avoir prévenu l’intéressé, dans la classe d’Alain Refalo pour observer une séance d’entrainement au théâtre dans le cadre de l’aide personnalisée. L’inspecteur de circonscription reviendra prochainement pour vérifier si les actes d’Alain Refalo correspondent aux termes de sa lettre.

Après les déclarations de l’Inspecteur d’Académie au journal régional de France 3 et au quotidien La Dépeche du Midi, mercredi 13 novembre, Alain Refalo a publié le communiqué suivant :

"J’ai été particulièrement choqué et blessé par les propos de Mr l’Inspecteur d’Académie dans différents médias, propos qui remettent en cause mon intégrité professionnelle. Ces propos laissent entendre que mes élèves seraient "sanctionnés" par mes choix pédagogiques. Je réponds que mes élèves suivent le même programme que les autres. Dans ma lettre, je me suis insurgé contre l’esprit des programmes qui priviligient la mémorisation et les évaluations systématiques chiffrées. A l’école, nous devons être dans une démarche d’apprentissage progressif et non d’évaluation et de classement. Priorité à la transmission du goût de lire, d’écrire, d’apprendre et de chercher avant tout.

D’autre part, mes élèves "en difficulté" sont bien pris en charge dans le cadre du groupe classe au lieu d’être stigmatisés dans des séances supplémentaires. Mon objection de conscience se situe sur le terrain pédagogique. Il faut rappeler que la mise en place du dispositif de l’aide personnalisée 2h par semaine n’a pas d’autre but que de justifier la suppression des RASED (Réseau d’Aide Spécialisée aux Enfants en Difficulté). Les réformes qui nous ont été imposées sont habillées de bonnes intentions, mais en réalité elles ne sont qu’un prétexte pour justifier les restrictions budgétaires."

Tous les syndicats enseignants de la Haute-Garonne ont apporté leur soutien à la démarche d’Alain Refalo dans une déclaration préalable à la CAPD du 14 novembre. Voir Déclarations de soutien

Les enseignants de l’école Jules Ferry de Colomiers ont écrit une lettre de soutien à leur collègue menacé de sanction à destination de l’Inspecteur d’Académie. Voir Déclarations de soutien

Les représentants des parents d’élèves de l’école invitent l’ensemble des parents à une réunion à l’école Jules Ferry le mardi 18 novembre à 18h pour s’informer et afficher leur soutien à Alain Refalo.

La perspective de la grève du 20 novembre qui s’annonce massive nous invite à davantage populariser la démarche de l’objection de conscience et de la désobéissance pédagogique ciblées. Le blog propose un modèle de lettre modulable à envoyer à son inspecteur.

LES LIENS L’IA convoque Alain Refalo ,l’auteur de la lettre "En conscience, je refuse d’obéir" suite à l’ordre du ministère de l’EN d’ouvrir une enquête !