SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents (IATOSS, administratifs, ATRF) | Interprofessionnel | Notre journal | Pédagogie | Précaires et non titulaires | Tous les personnels | COVID 19 | Réformes Lycée/Bac |

Face aux contre-réformes Darcos et aux milliers de suppressions de postes qui en découlent Monsieur le Ministre, retirez vos décrets, mesures et projets néfastes pour notre statut, nos conditions de travail et pour l’école publique
Article publié le 19 décembre 2008

Face aux contre-réformes Darcos et aux milliers de suppressions de postes qui en découlent

Monsieur le Ministre, retirez vos décrets, mesures et projets néfastes
pour notre statut, nos conditions de travail et pour l’école publique

CONTRE-REFORMES MINISTERIELLES TOUS AZIMUTS, SUPPRESSIONS DE POSTES, PRESSIONS EN TOUS GENRES POUR METTRE EN PLACE
LES 60 HEURES D’AIDE PERSONNALISEE, SALAIRES INSUFFISANTS.
ÇA SUFFIT !

Le gouvernement multiplie les annonces toutes aussi inquiétantes les unes que les autres :

• suppression de 6000 postes dans le 1er degré en 2009 (moins 3000 postes aux concours PE et moins 3000 postes de RASED),

• création des EPEP, établissements autonomes sous la houlette d’un C.A. avec une forte
représentation des collectivités territoriales,

• mise en place de l’agence du remplacement avec recrutement de vacataires en lieu et place des titulaires de la fonction publique,

• formation initiale supprimée.
Pour fermer des emplois dans les RASED, le gouvernement tente de se dédouaner en faisant croire que les 60 heures annuelles d’aides personnalisées pourront remédier à la difficulté scolaire. Pour
que sa démonstration soit convaincante, le ministère impose aux I.A. un mode opératoire très injonctif.

La réponse aux besoins des élèves de ce département ne peut pas se trouver dans une réduction des moyens, ni dans un climat de tension perpétuelle.

La réduction des moyens est la conséquence de la mise en place de la RGPP que les organisations signataires condamnent. L’autoritarisme en vigueur préfigure la mise en place annoncée des EPEP que les organisations signataires dénoncent.

Le recours aux heures supplémentaires et les primes ne sont pas une réponse aux besoins d’une véritable revalorisation pour toute la profession.

Le mépris et l’autoritarisme au service des contre-réformes Darcos, ça suffit !

Le ministre a déjà effectué un premier recul concernant la réforme des lycées, pourquoi pas sur les réformes concernant le primaire et toute l’éducation nationale ? Nous avons les moyens de le faire reculer.
On ne fera pas mieux avec moins !

Pour faire face aux besoins de tous les élèves et à l’amélioration des conditions de travail des enseignants en Seine Saint Denis, nous exigeons :

• Le retrait des décrets Darcos sur les 108 heures annualisées et l’aide personnalisée

• la création de plusieurs centaines de postes budgétaires

• Le maintien de la formation professionnelle initiale et continue

• le maintien et le développement des RASED et de la psychologie scolaire, avec un accroissement des départs de collègues en stages de formation,

• le développement du temps de concertation,

• L’arrêt des pressions contre les équipes pédagogiques.

• L’augmentation générale des salaires.

• La réduction des effectifs
Dans le cadre du développement de la lutte contre les régressions mises en oeuvre par la RGPP, le SMA, l’agence nationale du remplacement, les jardins d’éveil, les EPEP, l’aide personnalisée, les réformes Darcos…

Les syndicatsSNUipp/FSU 93 - Sud éducation 93 - CGT Educ’action 93 - SNUDI/FO 93

Appellent les personnels à agir ensemble

• En gelant les aides personnalisées et en les transformant en temps de concertation ou en organisant des actions
éducatives en direction de tous les élèves

• En amplifiant les luttes au mois de janvier 2009

• En réussissant la manifestation du samedi 17 janvier (parents, lycéens, enseignants)

• En participant au rassemblement intersyndical de remise des motions le mercredi 21 janvier à 14h à l’IA 93

• En réussissant la journée de grève interprofessionnelle du jeudi 29 janvier 2009.

Intersyndicale 1er degré 93 dec 2009