SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |

Gel de l’aide personnalisée :lettre intersyndicale adressée à l’IA 94
Article publié le 8 avril 2009

Créteil le 7 avril 2009

Monsieur l’Inspecteur d’Académie

Objet : aide personnalisée

Monsieur,

Lors d’une rencontre organisée par M. l’I.E.N. de la 9ème Circonscription pour 6 enseignants de
Champigny ; celui-ci a déclaré avoir reçu consigne de votre part de « s’assurer » de la mise en place de l’aide personnalisée soit la semaine avant les vacances de printemps (6 avril/10 avril) soit celle de la rentrée de ces mêmes vacances (27 avril /30 avril).
Alors que pour les autres enseignants un simple courrier ou formulaire suffisent, les derniers enseignants à mettre en place l’aide personnalisée, ont eu droit eux à un « traitement » différent.
Dès le lendemain à 11h30, avec le zèle dont il est coutumier, M. l’I.E.N. de la 9ème circonscription s’empressait de venir à l’école M. CACHIN élémentaire de Champigny/Marne pour « s’assurer de la mise en place de l’aide personnalisée ».

L’équité, dont vous vous prévalez si souvent, est bafouée.

Il s’agit là d’une mesure vexatoire, mesquine et stigmatisante envers ces enseignants qui ont utilisé toutes les heures à pratiquer les échanges pédagogiques nécessaires avec les différents partenaires et les familles, suivant une consigne syndicale départementale et nationale de différentes organisations syndicales.

Il faut noter qu’à ce jour, les avis négatifs des conseils d’école sur l’avenant des projets d’école concernant l’aide personnalisée n’ont toujours pas été pris en compte par l’administration qui bafoue ainsi les règles de la démocratie les plus élémentaires.

Rappelons que ces enseignants, comme beaucoup d’autres, ont toujours revendiqué clairement leur mode d’action, et que donc leur parole a du sens et une valeur morale.

Après les méthodes contestables (pressions) utilisées pour faire remonter les évaluations de CM2, l’administration prend le risque de rompre définitivement le dialogue en instaurant des rapports hiérarchiques basés uniquement sur la mise en oeuvre et l’application de décisions contradictoires avec ce que les enseignants ont appris à construire durant leur formation ; ce qui ne peut qu’augmenter la défiance et la colère des personnels et des parents envers l’administration.

Plus personne n’est dupe quant à l’équité ou la lutte contre l’échec scolaire dont vous vous prévalez.

Votre management ne vise qu’à faire appliquer de manière coercitive des mesures contraires aux intérêts des élèves, de leurs parents, des personnels et de l’Ecole Publique. Avec les personnels et les parents, nous continuerons d’agir contre ces pratiques et les « contre-réformes », dont vous avez choisi d’être un vecteur.

Recevez, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, l’expression de notre engagement et de nos luttes pour l’Ecole Publique du progrès pour tous les élèves.

SUD EDUCATION 94 SNUIPP 94 CGT EDUCATION 94 FCPE 94
Philippe BARRE Hélène HOUGER Valérie BOUZINAC Alain BUCH

geleurs 94