SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Non aux aides personnalisées pour une autre utilisation des 60 heures
Article publié le 29 août 2009

Pour l’année scolaire 2009/2010, nous pensons qu’il faut s’orienter vers des propositions de projets alternatifs qui s’articuleraient sur 4 axes :

Du temps de concertation dans l’école et hors école
Les équipes ont besoin de temps de concertation institutionnel pour maintenir leur
cohérence en réaffirmant les prérogatives du conseil des maîtres

Des réunions pour maintenir le lien et organiser des actions avec les
parents
Ouvrir par exemple les écoles un samedi par période pour « des samedi matin des parents » et maintenir le lien avec les parents avec des ateliers où seraient présentés ce qu’ont fait les enfants dans la période.

Des projets pédagogiques alternatifs, notamment en prenant tous les élèves (projets culturels, arts plastiques, etc.) en s’appuyant sur l’article 34 du code de l’éducation concernant le droit à l’expérimentation (1)

Du temps de formation entre collègues (éventuellement entre plusieurs équipes), cité par les décrets 2008-463 et 2008-775 sur les nouvelles obligations de services.

SUD éducation Créteil revendique le droit d’utiliser les 60 heures pour répondre aux besoins des élèves, en fonction des observations, discussions et décisions des conseils des maîtres.
L’article 34 de la LOI Fillon 2005, permet aux IEN de valider les projets des écoles.
SUD éducation Créteil relaiera et publiera sur son site les projets des équipes . Nous appellerons à des AG de ville pour défendre collectivement les projets des collègues dès le mois d’octobre .

(1)Chapitre IV - Dispositions relatives aux écoles et aux établissements d’enseignement scolaire
Article 34

I - Au début du livre IV du code de l’éducation, il est inséré un titre préliminaire ainsi rédigé : “Titre préliminaire - Dispositions communes

Art. L. 401-1 - Dans chaque école et établissement d’enseignement scolaire public, un projet d’école ou d’établissement est élaboré avec les représentants de la communauté éducative. Le projet est adopté, pour une durée comprise entre trois et cinq ans, par le conseil d’école ou le conseil d’administration, sur proposition de l’équipe pédagogique de l’école ou du conseil pédagogique de l’établissement pour ce qui concerne sa partie pédagogique.

Le projet d’école ou d’établissement définit les modalités particulières de mise en œuvre des objectifs et des programmes nationaux et précise les activités scolaires et périscolaires qui y concourent. Il précise les voies et moyens qui sont mis en œuvre pour assurer la réussite de tous les élèves et pour associer les parents à cette fin. Il détermine également les modalités d’évaluation des résultats atteints.

Sous réserve de l’autorisation préalable des autorités académiques, le projet d’école ou d’établissement peut prévoir la réalisation d’expérimentations, pour une durée maximum de cinq ans, portant sur l’enseignement des disciplines, l’interdisciplinarité, l’organisation pédagogique de la classe, de l’école ou de l’établissement, la coopération avec les partenaires du système éducatif, les échanges ou le jumelage avec des établissements étrangers d’enseignement scolaire. Ces expérimentations font l’objet d’une évaluation annuelle.
Le Haut Conseil de l’éducation établit chaque année un bilan des expérimentations menées en application du présent article.

Des affiches Non aux aides personnalisées pour une autre utilisation des 60 heures