SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


OUVREZ LA LISTE COMPLÉMENTAIRE !NON AUX CONTRATS PRÉCAIRES DE 108 HEURES !
Article publié le 19 janvier 2010

OUVREZ LA LISTE COMPLÉMENTAIRE ! NON AUX CONTRATS PRÉCAIRES DE 108 HEURES !

Ça fait plus de 4 mois que les écoles de Seine-Saint-Denis « galèrent » faute de remplaçants !
Plus de 800 journées non-remplacées sur la seule ville de Saint-Denis !!!! Des milliers de journées sans enseignantremplaçant dans les classes des élèves du 93 !!!

Les ZIL sont placés sur des congés longs voire sur des ouvertures de classes. Les congés maternité sont remplacés par les enseignants-remplaçants de la Brigade « Formation Continue » (BFC).Le résultat est sans appel :
• la majorité des absences courtes ne sont pas remplacées
• les collègues ne peuvent plus aller en stage, les BFC n’étant plus disponibles !
• des centaines de collègues attendent d’être recrutés comme stagiaires sur la liste complémentaire
• des collègues sont épuisés d’avoir 2, 3, 4, 5 élèves supplémentaires voire plus dans leurs classes !
• des conditions d’enseignement pour nos élèves se dégradent

Non à la précarité ! Non aux contrats de 108 heures !
Ultime provocation : l’Inspection Académique de Seine-Saint-Denis vient d’appeler des collègues inscrit(e)s sur la Liste complémentaire et des étudiants en PE1 pour faire des stages rémunérés de 4 semaines pour remplacer les titulaires partis en stage de formation continue !!! C’est le remplacement par des contrats précaires des missions des Titulaires-remplaçants (Brigade de Formation Continue). Et que prévoit-on pour remplacer des congés longs ? Des
successions de contrats de 4 semaines sur la même classe pendant plusieurs mois ? C’est inacceptable pour les personnels et pour les élèves !

Quant à la rémunération forfaitaire de 3000 euros pour ce stage, comparons-la avec l’année de formation initiale rémunérée qui disparaît à 1300 euros/mois (15 000 euros pour un an) !!!
Mais c’est surtout la « double-peine » pour les collègues « liste complémentaire » :
la précarité (un contrat de 4 semaines ) et le chômage (aucun débouché à l’issue du contrat) !
Que demandent les « liste complémentaire » ? Une seule chose : être recrutés d’urgence en tant que fonctionnaire stagiaire.

Que demandent les étudiants en PE1 ? Un stage « en responsabilité » alors qu’ils préparent le concours ?

Les étudiants (PE1) et les stagiaires de l’IUFM de Paris, réunis en Assemblée Générale, le 15 décembre dernier appellent
à : « 

- transformer cette semaine en stage de pratique accompagnée propice à une formation de qualité

- ce que les étudiants engagés dans la préparation aux concours 2010 bénéficient d’une année pleine et entière de formation pédagogique en alternance la prochaine année universitaire,

- l’abrogation des décrets mettant en place la masterisation. »
Les parents, les enseignants, les étudiants ont montré leur détermination et leur unité :

- en occupant toutes les écoles de la ville de St-Ouen en décembre

- en ayant occupé les deux IUFM de Paris le 15 décembre

- en s’étant rassemblé à plusieurs centaines devant les inspections de circonscription et départementale en décembre et en janvier.

Ils continueront leurs mobilisations jusqu’à satisfaction des revendications :
• Ouverture immédiate de la liste complémentaire
• Garantie d’une formation initiale rémunérée pour tous les recrutés
• Création immédiate de 450 postes de titulaires-remplaçants pour la Seine-Saint-Denis
• Non aux « contrats de 108 heures » et droit à une véritable formation initiale rémunérée post-concours, abrogation des décrets de « Masterisation »

Tract CDD-108 heures