SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


PETITION POUR SOUTENIR LES SALARIES DE PAPREC
Article publié le 1er octobre 2008

Les travailleurs sans-papiers de "LA CORBEILLE BLEUE"...feront céder PAPREC
LE GROUPE DOIT RÉGULARISER LES SANS-PAPIERS !

Déterminés à obtenir leurs droits, et notamment arracher leur RÉGULARISATION et des embauches en CDI, une dizaine de salariés de LA CORBEILLE BLEUE, entreprise de tri et de conditionnement de papier pour le recyclage, filiale du groupe PAPREC à LA COURNEUVE, sont entrés en grève le mardi 30 septembre et bloquent désormais la production sur la chaîne de tri, sur laquelle ils travaillent habituellement, pour moitié en CDI, pour les autres en intérim, enchaînant les missions sur parfois plusieurs années.
Leurs revendications : l’arrêt du harcèlement à l’encontre du délégué syndical, l’embauche des intérimaires en CDI, le règlement des arriérés d’heures supplémentaires et de repos compensateurs non payés et l’ouverture de démarches de régularisation pour tous les sans-papiers du groupe, avec la reconnaissance de leur véritable identité
et la reprise complète de l’ancienneté.
C’est dire si pour la Direction de LA CORBEILLE BLEUE, et encore plus pour la maison mère PAPREC, l’enjeu est de taille : il ne s’agit ni plus ni moins que de continuer à dissimuler la principale source de profit du groupe, c’est-à-dire l’emploi de sans-papiers, l’abus d’intérimaires et le non-paiement des heures supplémentaires dans tous ses centres de tri. D’emblée, et sans surprise, lorsque ces salariés surexploités décident de se mettre en grève, la pression est énorme de la part de la Direction. Tout est fait pour décourager la solidarité, remettre les gréviste au
travail. La Direction décide même de réaffecter des caristes et des manutentionnaires au tri pour casser le mouvement.
Rien à faire, les grévistes sont déterminés et un patient travail de mobilisation commence auprès des autres trieurs, des caristes et des chauffeurs du site. La lutte ne fait que commencer ! Tous les matins, à partir de 6h30, un piquet de grève se tiendra devant les diverses entrées de l’entreprise.
C’est l’occasion de venir à la rencontre des salariés de LA CORBEILLE BLEUE et de PAPREC, et de manifester concrètement son appui et sa solidarité.