SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents (IATOSS, administratifs, ATRF) | Interprofessionnel | Notre journal | Pédagogie | Précaires et non titulaires | Santé et Handicap | Tous les personnels | COVID 19 | Réformes Lycée/Bac |

Poursuivons la mobilisation dès la semaine prochaine !
Article publié le 16 janvier 2022

La grève du 13 janvier 2022 a été très suivie que ce soit dans notre département ou nationalement.
Cette grève a été historique.
En quelques jours, après une rentrée catastrophique, la colère et le ras-le-bol massif des personnels ont conduit tous les syndicats à appeler à cette journée de mobilisation. Les chiffres de la FSU donnent autour de 75% de grévistes dans le 1er degré avec une école sur deux fermée et de 60% de grévistes dans le second degré avec 80% chez les AED. Bravo à eux, à elles, pour une telle mobilisation.
Près de 80 000 manifestants sur l’ensemble de la France (nous sommes un peu plus d’un million dans notre ministère, tous personnels compris).

Cette grève a été utile.
D’abord elle a imposé nos problèmes dans l’espace médiatique et a brisé la monotonie du ronronnement de la communication ministérielle qui ne connait habituellement aucune contradiction. Ensuite, elle a soudé les personnels de l’éducation nationale et parents d’élèves. Les parents ont appelé à des journées « école morte » par solidarité.
Enfin, les représentants syndicaux et ceux des parents d’élèves ont été reçus au ministère pour négocier. Voilà l’état de la démocratie sociale dans notre pays : il faut une énorme mobilisation pour simplement commencer à discuter.
En revanche, les ministres ont refusé de recevoir les représentants lycéens, ce qui est scandaleux.

Il y a eu quelques avancées, tout à fait insuffisantes, et ces annonces ne peuvent nous satisfaire. Le protocole reste quant à lui inchangé. Pas de plan de sécurisation.
Voilà pour la déception.

Passons à la détermination.
On partait de rien, on arrive là après une journée de grève massive. Une brèche a été ouverte. C’est peu.
Mais on n’inverse pas un rapport de force en une journée, surtout quand il s’est établi sur près de cinq années de mépris et d’autoritarisme.
Il n’y a donc pas d’autre choix que de remettre le couvert pour avoir plus et pour sortir l’éducation nationale du chaos où elle se trouve.
Il est évident que sans de nouvelles mobilisations d’ampleur, rien ne changera : nous prendrons toujours autant de risques, notre quotidien sera toujours autant perturbé, les classes auront toujours plus ou moins 20% d’absents, nous continuerons toujours à compenser les manquements de nos dirigeants jusqu’à l’épuisement...
C’est un bras de fer.

SUD éducation a pris ses responsabilités et s’est très vite prononcée pour une nouvelle journée de grève et d’actions le jeudi 20 janvier.

Une intersyndicale formée de la FSU, la CGT éduc’action, la FNEC FO FP, Sud éducation ainsi que les organisations lycéennes, La voix lycéenne, la FIDL et lae MNL, appellent à une mobilisation de tous les personnels pour la journée du 20 janvier.

SUD éducation soutient également toutes les autres initiatives qui seraient prises avant au niveau local et rappelle que des préavis de grève permanents sont déposés qui couvrent tous les personnels de la maternelle à l’université.
Soyons de nouveau nombreux et nombreuses à nous mobiliser la semaine prochaine pour préparer la mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle du 27 janvier pour obtenir avancées véritables et durables.

La grève appartient aux grévistes, participons aux AG locales !

==> À Savigny le Temple, une AG à l’initiative de nos camarades du SNUDI-FO 77 se tiendra mardi 18/01 à la salle du Millénaire, place de la gare de RER (ligne D), à 17h30, répondons à leur invitation et rejoignons-les !

Pour le PE, les intentions de grève pour jeudi sont à déposer avant lundi soir minuit.
Nous vous conseillons de déposer des intentions de grève pour toute la période jusqu’aux vacances. Elles ne vous engagent pas à faire grève.

Appel de l’intersyndicale

déclaration d’intention modèle