SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents (IATOSS, administratifs) | Interprofessionnel | Notre journal | Pédagogie | Précaires et non titulaires | Tous les personnels | COVID 19 | Réformes Lycée/Bac |


Réforme du lycée Nouvelles du front à veille des vacances de la Toussaint
Article publié le 24 octobre 2008

A la suite de la journée de mobilisation du dimanche 19
octobre, réussie avec 80000 manifestants, Darcos a présenté
le mardi 21 un « point d’étape » sur la réforme des lycées. Après la période des « ballons d’essais », semble venir le temps des replis tactiques -« on s’est mal compris, revenez négocier » .

En effet, en regrettant publiquement le départ du SNES
de la table des négociations, le ministre joue sur la division
des syndicats et tente de jeter le trouble avec une mouture légèrement différente de son projet : les enseignements généraux passent de 18 à 21 heures, et la semaine de cours, tout compris, passe de 27 à 30 heures.Les sciences expérimentales réintègreraient les enseignements
généraux.

Tandis que l’ « organisation majoritaire » s’interroge, en raison peut-être, des nombreuses incertitudes savamment entretenues par Darcos, pour Sud Éducation, malgré un habillage plus attrayant, il n’y a toujours rien à négocier sur le terrain du ministre.

L’intégralité du texte :

réforme des lycées octobre 2008