SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Refus : proposition de la maternelle Lurçat à Lyon
Article publié le 21 octobre 2008

Lyon, le 18/10/08

Ecole maternelle Jean LURCAT
31 avenue Pierre Brossolette
69500 BRON

Comment faire en sorte que les 2h hebdomadaires favorisent la réussite de tous les élèves ?
Au regard de notre expérience des deux dernières années et des recherches menées au centre DELAY sur le soutien pro-actif, nous pensons qu’il est essentiel d’agir avant que n’apparaissent les difficultés. C’est pourquoi, nous envisageons d’utiliser les heures de soutien pour mettre en place un dispositif qui agirait de manière préventive.
Bien que sans les élèves, ce dispositif en deux points (travail des contenus et travail sur la pratique) vise à l’amélioration de la réussite de TOUS les élèves.

Travail sur les contenus
Nous constatons que le travail mené par les enseignants de TPS/PS, le centre DELAY, l’IUFM et les professeurs du collège Joliot Curie sur les contenus d’apprentissages a permis une nette amélioration des compétences des élèves en fin de PS. Aux dires d’observateurs extérieurs, ce travail a permis de réduire l’écart entre cette école de REP et les écoles hors REP.
Nous faisons donc l’hypothèse que d’étendre ce travail aux MS et aux GS permettrait d’améliorer le niveau général.
Nous proposons donc 40 heures de réflexions pédagogiques afin d’élaborer des contenus d’apprentissages mieux adaptés aux besoins des élèves de cette école. Nous envisageons de travailler le langage et les mathématiques (nombres, logique, abstraction…).
Ces heures seront effectuées le mercredi et/ou le soir après la classe.

Travail sur la pratique
Depuis 2 ans, une réunion mensuelle avec l’équipe du RASED permet aux enseignants d’évoquer les difficultés de leurs élèves et les difficultés qu’ils rencontrent avec leurs élèves.
Ces concertations permettent :
Une meilleure compréhension des difficultés des élèves grâce à la discussion de groupe.

Une élaboration collective pour chaque élève en difficulté d’un dispositif d’aide prenant en compte ses spécificités propres ainsi que les « contraintes » de la vie scolaire.
Une meilleure connaissance de tous les élèves par tous les enseignants et le RASED.
Une appropriation collective des problèmes rencontrés individuellement par les enseignants. Ce moment de parole allège le stress et évite de se retrouver seul face à ses difficultés.

Ces heures de concertation font partie du travail de prévention mis en place à l’école maternelle Jean Lurçat. Elles permettent de créer un climat de sérénité et de confiance entre les différents partenaires de l’école : enfants, parents, enseignants, ATSEM, RASED et autres intervenants.
Nous souhaiterions donc pouvoir disposer de plus de temps pour ces réunions et qu’elles soient comptabilisées dans notre temps de travail. Nous considérons en effet que cela fait partie de la prévention.
Nous proposons 2 heures de concertation avec le RASED par mois (les mercredis matin) soit 20 heures par an.
En conclusion,

PROPOSITION D’UTILISATION DES 60 HEURES POUR L’ECOLE MATERNELLE JEAN LURÇAT :
20 heures de concertation avec le RASED
+ 40 heures de travail sur les contenus
= 60 heures réparties les mercredis matin et/ou les soirs après la classe.