SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège |

Rencontre avec Luis, camarade enseignant chilien du syndicat SUTE
Article publié le 3 mars 2018

Nous, Sud Education 77, avons participé à la troisième Rencontres du Réseau Syndical de Solidarité et de luttes Internationales à Madrid.
L’idée était de fédérer les militants et les syndicats autogestionnaires du monde entier car il n’y a pas de frontière pour le syndicalisme de luttes.

Bilan général :

- Le capitalisme transforme tout ce qu’il touche en marchandises.....
- Le constat est partout le même : précarisation , ubérisation , privatisation et marchandisation.
Sud Commerces et de nombreuses autres organisations font le constat que dans les entreprises privées les travailleurs ont de moins en moins de droits et sont de plus en plus soumis à une forte précarisation. En France, la Loi Travail balaie tous les acquis sur son passage. Et ces lois de régression sociale se retrouvent dans tous les pays européens à des stades plus ou moins avancés.
- Une fois levées toutes les barrières de protection sociales que garantissait le code du travail, c’est la porte ouverte à la privatisation de la fonction publique ! La Fonction Publique dernier caillou dans le soulier du capitalisme va être bradée sous peu.
- Le monde devient un grand marché mondialisé dans lequel l’éducation, la santé, les rails et tout ce qui a trait au commun est mis en vente.
- La Fonction Publique devient peau de chagrin face au Léviathan capitaliste.
- La nature, les êtres humains sont sous le joug de ce système mortifère.
- Les migrants deviennent des obstacles au bon fonctionnement de ce rouage broyeur de vie, qu’à cela ne tienne on crée des lois immondes qui permettent leur exclusion.
- Les écarts sociaux se creusent chaque jour davantage entre les riches et les pauvres.
- Et dans ce monde de dominant, les femmes sont doublement victimes du système patriarcal.

Cette rencontre permet de faire le constat que partout où passe le capitalisme la vie ne repousse pas.
Alors, militants syndicaliste du monde unissons-nous !
Libérons nos esprits de l’idéologie capitaliste ! !

Ces jours d’échanges, riches en idées et en propositions, nous ont permis de créer des liens internationaux et inter-professionnels. C’est à cette occasion que nous avons rencontré Luis Yanez Saavedra Président National du Sindicato Único de Trabajadores de la Educación SUTE Chili.
Le vendredi 9 Février à Paris nous, Sud Éducation 77 et Solidaire Etudiant, l’avons accompagné à l’ambassade du Chili. Notre camarade Chilien a porté une pétition signée par de nombreux enseignants français solidaires du combat mené par son syndicat.

Voici un extrait d’un texte qui permet de comprendre ce que dénonce notre camarade :

« Depuis 27 ans, dans toute l’Amérique latine et dans le monde entier, nous constatons un désengagement progressif de l’Etat en ce qui concerne l’éducation et sa marchandisation à travers des outils de type managérial et une mise en place d’un système d’évaluation des enseignants comme partie prenante de l’économie de marché dans laquelle l’éducation doit répondre à une stratégie de profits économiques qui réduit les élèves à de simples usagers d’un service ou à des clients.
Une des conséquences de ces politiques néo-libérales sur tout le continent latino-américain est la précarisation des conditions de travail de tous les travailleurs de l’Amérique Latine et la constante violation des droits syndicaux à travers la criminalisation de ses dirigeants. 
Sans compter que le système éducatif chilien est l’un des plus idéologiques du monde il est l’expression de l’idéologie néo-libérale, dans laquelle le droit à l’éducation n’est reconnu que comme un élément-clef de la logique du marché.
La promulgation par Michelle Bachelet, le 16 Novembre dernier, de la loi 21.040 synonyme d’un désengagement presque total sera le coup de semonce portée à l’éducation nationale du Chili. »
Hollande aurait dit à Bachelet en 2017 que le modèle Chilien est un laboratoire pour ce qui va se passer en Europe et que la France sera une pionnière en la matière. »

Les mots du camarade Chilien sont en lien étroit avec ce vers quoi nous allons. Nous avons déposé cette pétition à l’ambassade. Notre camarade latino-américain a profité de ce rassemblement en Espagne pour déposer sa pétition dans de nombreuses ambassades européenne voulant ainsi s’appuyer sur une solidarité internationale. Vous pouvez suivre ses actions de militant infatigable sur son facebook : Luis Yanes Saavedra.

Beatriz et Nathalie pour Sud Education77