SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Résistance aux 60 heures de soutien dans le 94
Article publié le 14 octobre 2008

Dans la 17 ème circonscription (Boissy-Limeil-Mandres-Villecresnes), 34 directeurs d’écoles s’adressent à l’IA. Ils s’indignent des « injonctions institutionnelles imposant des taches déjà nombreuses…. Des charges supplémentaires inhérentes au dispositif de soutien… » et ces directeurs de conclure « Les conditions de travail, les aménagements proposés et le climat actuel paraissentpeu propices à la réussite de la lutte contre l’échec scolaire ».

Dans la 11 ème circonscription (Villeneuve-St-georges-Villeneuve-le-roi-Ablon) : 24 directeurs ont signé le voeu intersyndical FO-SNUIPP-UNSA-SUD demandant l’abandon des décrets Darcos ;

A Ablon, le samedi 27 septembre, lors d’une animation pédagogique, une centaine de collègues signe le voeu voté au CDEN du 22 septembre demandant l’abandon des décrets Darcos, d’autres collègues ont pris le voeu et vont le faire signer dans leur école.

A Créteil, les collègues de La Habette proposent une réunion des personnels « pour discuterensemble des moyens pour résister » aux mesures Darcos.

A Bonneuil 14/10/08
AG à Bonneuil avec les enseignants, parents d’élèves et élu (celle à l’enfance) qui aurait dû se tenir le 17 et qui finalement a été avancée face à l’urgence de réagir sur tout ce qui nous tombe dessus depuis la rentrée. Des représentants de toutes les écoles étaient présents (exceptés Cotton mater et Joliot Curie).
Au cours de cette assemblée, l’élue a certifié que la mairie ne donnerait pas plus son accord pour le soutien le soir que pour le midi. Il a également été décidé d’un gel du soutien jusqu’à son abandon définitif. Les collègues étaient tous remontés et une pétition qui sera rédigée lundi à 12h00 à Romain Rolland B(sur le modèle de celles déjà en place dans plusieurs circonscriptions qui refusent le soutien ) va circuler dans les écoles la semaine prochaine pour refuser le soutien. Cela signifie concrètement dès lors qu’on aura signé qu’on refuse de le faire...pression ou pas de madame l’inspectrice ou madame la directrice...
C’est la première étape. La seconde consistant à entraîner le plus de parents avec nous, un courrier et des actions seront menées avec la FCPE pour sensibiliser les parents (mais chaque chose en son
temps...).