SUD Education Solidaires SUD Education 77
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Moyens des établissements | Education prioritaire | Réforme du collège | Réforme du lycée |


Sud Éducation Créteil appelle au refus des 60 heures de soutien !
Article publié le 17 octobre 2008

Sud Éducation Créteil appelle au refus des 60 heures consacrées à l’aide individualisée et à leur suspension partout où elles sont déjà mises en place .

Constate

Que la mise en place des heures de soutien pour les élèves en remplacement du samedi matin :
- ne correspond pas au besoin des enfants.
- stigmatise les élèves en difficulté et leur famille.
- dégrade les conditions d’enseignement et de travail des enseignants.
- va permettre de supprimer 3000 postes d’enseignants spécialisés (prévision budget 2009).

Décide

d’utiliser ces heures à :
- la concertation de l’équipe éducative.
- une réflexion approfondie sur l’échec scolaire en liaison avec les membres du RASED.
- la rencontre avec les parents et les partenaires institutionnels de l’école.
- aux actions à mettre en place pour lutter contre l’échec scolaire dans le cadre des heures de classe.

Exige

- l’abrogation des décrets n°2008-463 du 15 mai 2008 et n°2008-775 du 30 juillet 2008 sur les "obligations de service des enseignants du premier degré", mettant en place les 60 heures dites de « soutien ».
- le maintien des 24 heures d’enseignement pour les élèves et des heures de concertation et de formation pour les équipes.
- les moyens d’une aide véritable avec l’extension des RASED : création des postes nécessaires, en fonction des besoins et des demandes des équipes.
- une réelle remise à plat des programmes.
- Plus de maîtres que de classes pour travailler en petit groupe (un ou deux enseignants de plus selon la taille de l’école).

Tract à diffuser :

60 HEURES